Burn-out parental

#FaitesLeurConfiance

En 2022, les acteurs de la société civile s’engagent pour apporter des solutions qui accompagnent durablement les parents.
Deux personne, l'une tenant un enfant dans ses bras, avec des petits coeurs flottant dans l'air.

Des acteurs de la société civile s'engagent pour fournir des solutions

Portrait du Dr Agnès Gepner, souriant à la caméra, avec des boucles d'oreille

« Les psychiatres et psychothérapeutes vous le diront : de plus en plus de parents viennent consulter pour ce que l’on nomme une dépression parentale. »

Dr Agnès Gepner, Médecin
Portrait de Laetitia Vitaud, avec des lunettes vertes

« Les parents ont une  productivité plutôt moins bonne qu'avant au travail. L’une des raisons à cela, c’est probablement le brouillage des vies pro et perso et la charge mentale plus importante. »

Laetitia Vitaud, Conférencière
Portrait de Stéphanie Ascher, souriant à la caméra

« Avec les changements de mode de vie, les femmes qui font carrière et les pères qui prennent des congés de naissance ou parentaux de plus en plus longs, le burn-out touche les mères comme
les pères »

Stéphanie Ascher, Psychologue

Les solutions pour faire baisser la sur-charge mentale ?

Une dame sur un nuage clair aide une autre dame qui est elle sur un nuage gris
Se faire aider dans son quotidien
Pour la partie logistique : aide ménagère, aide à domicile, nounous, crèches, micro-crèches, etc. Une solution pour alléger la charge de travail et placer une distance entre l'enfant et le parent, pour permettre à l'adulte de se recentrer sur lui.
Découvrez les solutions
Deux dames dans des chaises discutent
Consulter un pro de santé
Être écouté, pouvoir exprimer ses ressentis sans se sentir jugé est fondamental pour sortir de l’impasse. Comprendre comment la situation a pu déraper et définir comment remonter la pente !
( en attente d'un partenaire )
Un couple se tient, avec un bras derrière le dos, devant un soleil
Se réévaluer régulièrement
La santé mentale varie suivant vos émotions, les stress du quotidien, de la famille, du travail. Il est utile de prendre régulièrement un peu de recul, par exemple en prenant quelques minutes pour s'auto-évaluer.
Faites le test, maintenant

Les principaux signaux du burn-out parental ?

Grande fatigue : des parents épuisés
Troubles de l’appétit, maux psychosomatiques (douleurs au dos, au ventre...)
Baisse de la concentration, idées noires, manque d'envie et de désir

Comprendre la charge mentale

La charge mentale, c’est l’accumulation de l’ensemble des éléments de la vie courante qui pèsent sur l’un et/ou l’autre des parents d’une famille.

Ce sont d’abord les réflexions d’ordre logistique, c’est-à-dire tout ce qui a trait à l’organisation du quotidien. Les courses, les repas, la logistique concernant les enfants, donc les trajets pour la crèche ou l’école et les activités extra-scolaires, les éventuels rendez-vous médicaux, notamment s’ils sont fréquents…

Ce sont aussi les inquiétudes professionnelles, les tâches urgentes à prioriser, les présentations à produire, les réunions qui risquent de finir tard et de compliquer le reste de la journée.

C’est parfois le souci omniprésent d’un parent âgé dont on est l’aidant familial.

Dès lors, l'imprévu de trop bouscule un édifice déjà fragile, la charge mentale se transforme en surcharge, le burn-out n’est plus très loin…
Évaluez-vous

De la charge mentale au burn-out parental

Contrairement à la dépression, qui peut toucher toutes les sphères de la vie, le burn-out parental est intimement lié à la sphère familiale et non à la sphère professionnelle.

Les deux parents peuvent être concernés. Ils peuvent être touchés à n'importe quel moment de leur vie de famille, parfois beaucoup plus tardivement que nous pourrions le penser.

Par exemple : il peut survenir à l'arrivée d'un nouvel enfant au sein du foyer, ou encore lorsque l'enfant va entrer à l'école ou au collège. Il est essentiellement lié à un stress prolongé sur plusieurs semaines : la surcharge mentale.

La différence avec la dépression classique réside dans le fait que ces symptômes prennent naissance à l’occasion de l’exercice de la parentalité.

Être parent devient un poids, une charge tellement lourde que le père ou la mère ne se sentent plus capables d’être à la hauteur, n’en n’ont plus envie.

Un parent en burn-out peut nourrir de la rancœur contre son enfant puis dans la minute d’après culpabilise terriblement d'avoir eu de telles pensées.

La solution ? Être aidé, pour limiter quand c'est possible les autres facteurs de stress liés à la vie de la famille, au travail.
Ils soutiennent #PourLesParents